La France selon Martinez

Publié le par Unité

3336538.jpg

Jean-Claude Martinez était samedi à Labenne pour rencontrer militants et sympathisants. Et parler de l'avenir de la France dans le monde.

C'est à peu près acquis : le Front National des Landes présentera sept candidats sur les 15 cantons renouvelables des Landes en mars prochain (1). « À peu près » car selon le secrétaire départemental, Pascal Dussart, tout dépendra des instances nationales. « Comme on le sait, le parti a des soucis financiers, et il faudra certainement calculer au mieux la ''rentabilité'' de chaque candidat sur les cantons » précise le secrétaire départemental (2). En tout cas, pour le bras droit de Jean-Marie Le Pen, Jean-Claude Martinez, qui était samedi à Labenne, il ne devrait pas y avoir de problème pour les investitures. Il est vrai que pour lui, les cantonales ne sont pas vraiment sa principale préoccupation du moment !


Mondialisation et construction européenne. Jean-Claude Martinez a rencontré des militants et des sympathisants pour partager avec eux la galette des rois. Mais aussi pour leur parler du pays. Car pour l'heure, et bien plus que la désignation des conseillers généraux, ce qui importe au numéro 2 du FN - qui se définit comme un « marginal » -, c'est un « grand débat de fond ». Une mise à plat sur la mondialisation, la construction européenne, les délocalisations?
Il a donc fait un long exposé de la situation devant ses amis landais. En toile de fond, Nicolas Sarkozy et ses regards tournés vers les États-Unis et sur le modèle américain. « Sarkozy est en train de détruire ce qui fait la grandeur de la France dans le monde, il détruit le service public, la SNCF, l'EDF, la Sécu, les fonctionnaires, pour imposer une privatisation calquée sur le modèle américain. » Pour le vice-président du FN, il faut donc rétablir la vraie place du service public pour que la France redevienne un modèle du genre dans le monde.
Jean-Claude Martinez n'a pas caché que l'échéance importante serait celle des Européennes en 2009. D'ici là il compte bien faire avancer ses idées non seulement auprès des militants mais également au sein de son propre parti.
(1) Il s'agit de Parentis, Dax-sud, Grenade, Aire, Tartas-Ouest, Sabres et Saint-Martin-de-Seignanx (2) Aux cantonales de 2001, le Front National avait obtenu dans le département 7 % des suffrages avec un record à 9 % à Aire-sur-Adour.

Source: Sud-Ouest

Publié dans Information Locale

Commenter cet article