France : un ex-gaucho à la tête du Secours catholique

Publié le par Unité

 

 CA.jpeg



L’homme a cumulé les présidences : Institut de développement de l’économie sociale (Ides), Union nationale de tourisme et de plein air (Unat), Société d’investissement de l’économie sociale pour les pays de l’Europe centrale et orientale (Coopest). Association Hubert Beuve-Méry (12% du capital du quotidien Le Monde)…

Parallèlement à ses responsabilités politiques et professionnelles, François Soulage se présente comme « catholique engagé ». Il collabore au Secrétariat national de l’épiscopat pour les questions familiales et sociales. Depuis 1997, il préside le Comité chrétien de solidarité avec les chômeurs et les précaires (CCSC).

La Conférence des évêques de France a donné son aval à l’élection d’un économiste socialiste de 64 ans, François Soulage, à la présidence du Secours catholique. Théoricien de l’“économie sociale” auprès de Michel Rocard, il a milité au PSU, à la CFDT et au PS. Professeur à l’université de Nanterre, il a cofondé les clubs rocardiens Convaincre. Conseiller technique au ministère du Plan et de l’Aménagement du territoire, puis délégué interministériel à l’économie sociale, il a été conseiller municipal PS de Nanterre pendant douze ans.

Publié dans Information Nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pied léger 19/02/2008 20:44

Je ne sais pas quoi en penser. Rocard était un des seuls vrais intellectuels de gauche, avec un vrai discours et des idées complexes, à mille lieux du prêt-à-penser de Cohn-Bendit & co.

Au fait, voudriez-vous faire un échange de liens avec mon blog ?