« Nous essayons d'exister, face aux deux Alain, par une campagne de terrain »

Publié le par Unité

 jacques_colombier-106x150.jpg


« Nous répondons par une campagne de terrain, en nous rendant chez les particuliers, chez les commerçants. Nous faisons aussi des réunions chez des amis de militants, lors desquelles nous pouvons présenter nos idées à des gens qui ne votent pas forcément pour nous. Nous allons bien entendu sur les marchés, comme le veut toute bonne campagne de proximité, de terrain. Cette semaine doit également sortir notre journal municipal, édité à 30 000 exemplaires.
C'est comme ça que nous essayons d'exister face aux deux Alain, aux deux frères siamois, qui se ressemblent étrangement. Leurs listes se ressemblent d'ailleurs. Chacun a son sportif, son chef d'entreprise. Sur le terrain, je sens néanmoins que les électeurs sont plongés dans un certain flou artistique. Il faudrait tout de même qu'une vraie campagne soit lancée, avec de véritables propositions de la part des deux principaux candidats, comme nous nous pouvons le faire depuis le début de la campagne, sans trop de termes technocratiques qui ne veulent rien dire pour la plupart des électeurs."

Source: Sud-Ouest

Publié dans Information Locale

Commenter cet article