A Bordeaux, l’exposition Chaval soulève la polémique

Publié le par Unité

Le Musée des beaux-arts expose une sélection de 120 dessins, qui occulte les œuvres antisémites du caricaturiste. 

«Je suis surpris qu’en 2008, après trente ans d’historiographie, on en soit toujours à camoufler la période de la collaboration sous l’Occupation en France », dénonce Pascal Ory, professeur à l’Université de Paris I.

 

Cet historien accuse le Musée des beaux-arts de Bordeaux, qui a inauguré jeudi 5 juin une exposition sur le caricaturiste Chaval, Yvan Le Louarn de son vrai nom, d’avoir « passé sous silence » la période « sombre » de l’œuvre de celui qui reçut, en 1953, la Coupe internationale du meilleur dessinateur.

 

Si ce collaborateur du Figaro, du Nouvel Observateur ou de Paris Match a illuminé les années 1950 par son humour noir et son sens de la dérision, l’artiste a aussi réalisé, sous l’Occupation, une dizaine de dessins antisémites pour la « une » d’un hebdomadaire de Bordeaux, Le Progrès, rappelle Pascal Ory.

Un journal qu’il qualifie de « pro-allemand et pas seulement vichyste ». « Certains dessins sont éloquents. Sur l’un d’entre eux, on voit deux juifs avec le nez crochu. L’un porte deux étoiles jaunes, l’autre dit : on m’a fait un prix ! », souligne Pascal Ory.
Suite sur : La Croix

Publié dans Information Locale

Commenter cet article