Quand la France incite au massacre de ses enfants…

Publié le par Unité



Vendredi 18 janvier commencera l’odieuse campagne de publicité lancée par le Planning Familial d’Ile-de-France sur le thème : « sexualité, contraception, avortement, un droit, mon choix, notre liberté ». Sur des images représentant des femmes enceintes, des jeunes filles seules ou des couples, le planning familial décide « de passer à l’action », en « levant les tabous » notamment concernant l’IVG.

undefined


Dies Irae s’oppose farouchement à l’avortement pour toutes les raisons scientifiques, morales et philosophiques que l’on connaît, mais cette campagne publicitaire intervenant au moment de la parution des dernières estimations démographiques, nous invite à regarder ce grave problème de société sous un angle différent.
Chaque année en France, près de 250 000 enfants, se font massacrer dans le ventre de leur mère. Mais au-delà même de l’abomination du crime, c’est la manipulation des intelligences par l’Etat et ses complices, au point de rendre banal le massacre de sa propre chair, qui doit retenir notre attention.

Comment faire confiance à un Etat qui incite et favorise le massacre de ses propres enfants substituant ainsi la population extra européennes à sa population natale ?
Car l’avortement représente près de 30% des grossesses en 2007. Le déficit de natalité qui en découle se répercute bien évidemment sur le seuil de renouvellement des populations (1,9 en 2007) aujourd’hui inférieure à son seuil limite qui est fixé à 2,1.
L’accroissement de notre population en 2007, estimé à 361 00011, n’est donc en réalité que le fruit d’un vieillissement inquiétant de la société et d’une immigration-colonisation toujours plus importante.
Ces « bons résultats » ne sont en réalité que l’arbre qui cache la forêt, et le déclin démographique de la France est désormais entamé. 


Regroupons nous autour du slogan :

Préférons un bébé à nous, qu’un immigré d’ailleurs

 
Si vous aussi pensez que nos enfants doivent vivre pour que vive La France et l’Europe dites non à l’avortement, et faites le savoir à qui de droit :

- Numéro du Planning Familiale d’Ile-de-France : 01 47 00 18 66
- Fatima Belal coordinatrice régionale Ile-de-France et responsable de la campagne publicitaire : 01 48 07 29 10
- mfpf@planning-familial.org

http://www.dies-irae.eu/

Commenter cet article