Paris: Municipales difficiles pour le FN.

Publié le par Unité

mbild.jpg




Partisan de l’Union patriotique avec M. Mégret lors de la présidentielle, Martial
Bild a lancé un appel “à tous les patriotes” : “Le Front national doit jouer le rôle de moteur mais il est nécessaire de rassembler tous les patriotes.” “Y compris les identitaires”, a précisé M. Bild.

Malgré de faibles scores (3,47 % en 2001) et un récent sondage CSA qui lui accorde 3 % des voix au premier tour, le Front national ne renonce pas à Paris. Un proche de Bruno Gollnisch, Martial Bild, directeur de ‘organe du FN et directeur national de la campagne des municipales, portera ses couleurs. M. Bild veut croire à un espace politique en dehors de Bertrand Delanoë (PS), “clientéliste, communautariste et immigrationniste”, et de Françoise de Panafieu (UMP), qui “ne s’oppose pas réellement à la coalition verte-rose-rouge”.

Accompagné de Marine Le Pen, vice-présidente du FN et présidente du groupe au conseil régional d’Ile-de-France, M. Bild a donné à la presse, mercredi 5 décembre, le ton de sa campagne. Il a dénoncé “une inquiétante division, voire fracture, de la capitale entre des quartiers de plus en plus aisés et un Paris aidé, où se concentre massivement une immigration extra-européenne toujours plus assistée”. Agé de 46 ans, M. Bild veut convaincre en reprenant les thèmes de l’insécurité, de l’immigration et de la défense des automobilistes.

Reste à monter des listes. Une tâche difficile : depuis son revers aux législatives, le FN fait face à des difficultés financières. Le parti ne pourra pas venir en aide aux candidats qui, arrivés sous la barre des 5 %, ne verront pas leur campagne remboursée par l’Etat. Mercredi, M. Bild ne pouvait présenter que cinq têtes de liste : lui-même dans le 17e arrondissement, Martine Lehideux dans le 16e, et Jean-Richard Sulzer (7e), Philippe Coulnecheff (12e) et Cyril Bozonnet (18e), ces trois
derniers étant qualifiés hâtivement de “candidats d’ouverture”.

M. Sulzer, professeur de gestion à l’université Paris-Dauphine, a rejoint Jean-Marie Le Pen en 2002, et il est secrétaire général du groupe au conseil régional depuis 2004 ; M. Coulnecheff, conseiller en investissement, reconnaît “militer au FN depuis 2001″ et s’est présenté sous cette étiquette aux législatives de juin ; M. Bozonnet, après avoir milité au MNR de Bruno Mégret, dirige la section du FN du 18e. Partisan de l’Union patriotique avec M. Mégret lors de la présidentielle, Martial
Bild a lancé un appel “à tous les patriotes” : “Le Front national doit jouer le rôle de moteur mais il est nécessaire de rassembler tous les patriotes.” “Y compris les identitaires”, a précisé M. Bild.

Christiane Chombeau 

Article paru dans Le Monde (07.12.07)

Publié dans Information Nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article